Énergies renouvelables

Que veut dire BEPOS ?

Publié le 22/05/2017
BEPOS
BEPOS
Un BEPOS est une maison à énergie positive ; demandant des besoins réduits en énergies et générant elle-même l’énergie dont elle a besoin. Un BEPOS propose plusieurs avantages pour le particulier lors de la construction et le concept « à énergie positive » est aussi applicable aux maisons anciennes grâce à des travaux de rénovation énergétique.

Définition et avantages de la maison à énergie positive

Abrégé par le sigle BEPOS, un Bâtiment à Énergie POSitive est un habitat capable de générer lui-même l’énergie dont il a besoin. Cette maison consomme son énergie de façon écoresponsable, dotée de moyens de production.

Un BEPOS doit répondre à des normes d’isolation par un excellent niveau pour limiter les déperditions d’énergie. Il doit également être doté d’au moins une unité de production d’énergie renouvelable. Panneaux photovoltaïques, mini-éolienne ainsi que des appareils comme source d’énergie : chaudière à bois ou poêle à bois, chauffe-eau thermodynamique, pompe à chaleur.

Les dépenses énergétiques est un poste de dépenses important pour les ménages français. Une maison à énergie positive peut séduire les propriétaires puisqu’elle permet de diminuer d’environ 10% la consommation qui se répercute sur la facture énergétique. En plus, elle permet d’amortir plus rapidement le coût de l’installation renouvelable.

BEPOS : que dit la réglementation ?

Pour la RE 2018 (Réglementation Environnementale 2018), le gouvernement veut rendre obligatoire le cahier des charges de la maison à économie d’énergie positive pour tout bâtiment neuf pour accélérer la transition énergétique dans les foyers français.

Il n’existe pas de définition réglementaire des BEPOS, les caractéristiques et exigences attendues de ces bâtiments restent encore à fixer. Cependant, un habitat est considéré à énergie positive lorsqu’il répond à des normes énoncées dans la loi relative à la transition énergétique.

La loi dite Grenelle 1, article 4 de la loi du 3 août 2009, fixe des objectifs pour l’édification de tout bâtiment à l’horizon 2020 :
« Toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 présentent, sauf exception, une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions, et notamment le bois énergie. »

Quant à la directive européenne 2010/31/UE du 19 mai 2010 sur la performance énergétique des bâtiments, l’article 9 prévoit que :
« Les États membres veillent à ce que, d’ici au 31 décembre 2020, tous les nouveaux bâtiments soient à consommation d’énergie quasi nulle ; et qu’après le 31 décembre 2018, les nouveaux bâtiments occupés et possédés par les autorités publiques soient à consommation d’énergie quasi nulle. »

Architecture bioclimatique pour un BEPOS

La baisse des consommations énergétiques d’un BEPOS passe par une architecture bioclimatique et par l’installation d’équipements thermiques et électriques performants.

La construction peut reposer sur une conception bioclimatique pour profiter des apports naturels avec une orientation réfléchie pour bénéficier naturellement du rayonnement solaire pour réchauffer l’intérieur, tout comme des plans traversants peuvent optimiser la circulation d’air par exemple.

La construction présente une isolation thermique renforcée : l’entrée devient un sas pour limiter les déperditions de chaleur en hiver ; de grandes ouvertures au vitrage hautement isolées peuvent être posées de manière stratégique sur différents pans de murs pour apporter chaleur et luminosité. L’architecture compacte est dépourvue de ponts thermiques en limitant les zones de déperdition de chaleur et en optimisant l’espace intérieur.

Maison ancienne à énergie positive, c’est possible

La démarche d’un habitat à énergie positive concerne aussi les logements anciens : il existe différentes mesures du gouvernement pour inciter le particulier à investir dans la rénovation énergétique de son habitation. Il existe plusieurs aides : crédit d’impôt pour la transition énergétique CITE, Certificats économies d’énergie CEE, programme de l’agence nationale de l’habitation Anah, prime « économies d’énergie ».

Les maisons anciennes sont énergivores de par la faible qualité des matériaux de construction et le manque d’isolation. La rénovation énergétique permet d’intervenir à plusieurs niveaux : isolation par l’extérieur, installation de triple vitrage. Il est aussi possible d’installer une unité de production d’énergies renouvelables.
 

Un habitat à énergie positive s’inscrit dans une démarche écologique

Un habitat aux besoins réduits en énergie est une maison de conception bioclimatique et parfaitement isolée. Cette perspective s’inscrit dans le développement durable. Cet acte responsable et écocitoyen peut être mis en œuvre grâce à l’appel des savoir-faire des acteurs de la rénovation énergétique certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Cette démarche écologique peut aussi se baser sur la redistribution de l’excédent des énergies produites au voisinage ou vendu au réseaux électriques grâce au smart grids.

Il existe un observatoire BEPOS dont les informations sont issues des travaux menés par l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et Effinergie afin de réaliser un benchmark sur les opérations dites « à énergie positive » en France sur différentes périodes (2000-2005, 2005-2012 après 2012).
50%
Pourcentage d’économie d’énergie possible grâce à une isolation efficace de votre maison
Je simule mon projet
Je veux être rappelé
Pour votre confort
Vous avez un projet ou des questions ?
Faites vous appeler par nos experts