Énergies renouvelables

Maison passive : comment ça marche ?

Publié le 26/07/2017
Fonctionnement maison passive
Fonctionnement maison passive
Une maison passive est un bâtiment avec une très faible consommation énergétique. Ses performances énergétiques sont induites par de nombreuses mesures qui permettent de ne pas gaspiller de l’énergie et de recycler l’énergie produite afin de consommer toujours moins. Cela a d’une part, un impact positif sur la facture énergétique qui se verra diminuer, et d’autre part, un impact positif sur la planète.

Tout savoir sur la maison passive

Définition d’une maison passive
Une maison passive est un bâtiment qui consomme très peu, voire pas d’énergie. Celle-ci recycle l’énergie qu’elle produit afin de faire baisser la consommation énergétique. De ce fait, les maisons passives font preuve d’une très bonne performance énergétique grâce à une isolation thermique et un système de ventilation performants. Toutes les sources de chaleur intérieures et extérieures sont capitalisées afin de permettre au logement de conserver une température ambiante douce peu importe la saison. L’occupation de la maison et le fonctionnement des équipements ménagers produisant de la chaleur et la chaleur extérieure sont des sources de chaleurs suffisantes pour réchauffer une maison qui est bien isolée.
Maison passive et réduction de consommation d’énergie
Une maison passive doit avoir une consommation de chauffage basse estimée à moins de 15kWh par m² et par an. C’est pourquoi les maisons passives utilisent l’air intérieur et extérieur comme moyen de réchauffer le logement.

Il existe également un label maison passive, que le logement peut obtenir suite à une vérification d’un certains nombre de critères par un spécialiste de la conception et de la réalisation du bâtiment. Les critères pour obtenir la labellisation de maison passive sont les suivants :
 
  • Un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh d’énergie utile par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une consommation totale en énergie primaire (tous usages, électroménager inclus) inférieure à 120 kWh par m² de surface de référence énergétique et par an
  • Une perméabilité à l’air de l’enveloppe mesurée sous 50 Pascals de différence de pression inférieure ou égale à 0,6 par heure
  • Une fréquence de surchauffe intérieure (> à 25°C) inférieure à 10 % des heures de l’année
La Maison Passive est le seul organisme en France habilité à réaliser la certification européenne Bâtiment Passif (Passivhaus).
Comment fonctionne une maison passive ?
Une maison passive repose sur le principe de ventilation à double flux. C’est-à-dire que le logement utilise la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant. Le système de ventilation double flux est équipé d’un échangeur thermique qui permet de réchauffer l’air entrant grâce à la chaleur provenant de l’extérieur et de l’intérieur de la maison avant de le souffler dans les pièces du logement. Le système de ventilation récupère plus de 75% de la chaleur de l’air sortant pour la communiquer à l’air entrant.

Maison passive
 

Le lien entre la rénovation énergétique et les maisons passives

Rénover son logement pour devenir maison passive
N’importe quel logement peut être rénové de manière à devenir un bâtiment passif. Cette rénovation passe premièrement par une isolation thermique performante du logement afin d’éviter toutes déperditions thermiques qui pourraient nuire au système de ventilation double. Les travaux suivants l’isolation thermique concernent les fenêtres qui sont aussi sources de déperditions thermiques, puis l’installation d’un système de ventilation double flux.
Coût d’une maison passive
Le coût d’une maison passive est 15 à 25% plus cher que celle d’une maison traditionnelle et le principal poste de coût est l’isolation thermique (toitures, combles, murs, fenêtres) du logement. En revanche, du fait de la faible consommation d’énergie une maison passive fait économiser sur le long terme avec une facture énergétique très économique. Il s’agit donc d’un bon investissement mais également un acte responsable envers la planète qui s’inscrit parfaitement dans la logique de transition énergétique.

Ainsi la construction d’une maison passive ou la rénovation pour devenir un bâtiment passif sont sujettes à des aides et subventions mises en place par l’Etat afin de favoriser ces initiatives. On peut citer les aides suivantes :
 
  • Taux de TVA réduit à 5.5% sur l’achat et la pose de matériel
  • L’éco-prêt à taux zéro destiné au financement des bouquets de rénovation de l’habitat
  • Les aides ANAH prennent en charge entre 25 et 60% du coût des travaux (si zone OPAH)
  • Prime énergie du dispositif CEE
50%
Pourcentage d’économie d’énergie possible grâce à une isolation efficace de votre maison
Je simule mon projet
Je veux être rappelé
Pour votre confort
Vous avez un projet ou des questions ?
Faites vous appeler par nos experts