Chauffage & Climatisation

Conseils pour bien chauffer son logement le jour et la nuit

Publié le 25/11/2022
Conseils pour bien chauffer son logement le jour et la nuit
Conseils pour bien chauffer son logement le jour et la nuit
L’intérêt de se chauffer sans gaspiller repose sur des efforts au niveau des logements neufs avec des réglementations thermiques de plus en plus exigeantes, sur un comportement plus économe des ménages et sur la réalisation de travaux de rénovation dans les logements existants.
 

Quelle est la température légale dans un appartement de location ?

Température minimale de 18°C
Dans un logement récent ou neuf d’un bâtiment d’habitation – date de dépôt du permis de construire postérieure au 1er juin 2001 – les équipements de chauffage doivent permettre de maintenir la température au centre des pièces à 18°C. Cette température est une contrainte réglementaire stipulée dans l’article R. 111-6 du Code de la construction et de l’habitation. Il concerne la situation législative pour les propriétaires de logement vis-à-vis de leurs locataires.

Les équipements de chauffage du logement permettent de maintenir à 18° C la température au centre des pièces du logement. Cependant, ils comportent des dispositifs de réglage automatique du chauffage qui permettent notamment à l’occupant d’obtenir une température inférieure à 18° C.
La température obligatoire de chauffage de l’ensemble des pièces d’un logement est fixée 19°C. La température de chauffage correspond à la température de l’air, mesurée au centre de la pièce et à 1,5 mètre au-dessus du sol.

Pour un logement en location, neuf, récent ou ancien, le locataire doit pouvoir se chauffer normalement, conformément aux normes minimales de décence. Le locataire peut obtenir du bailleur la réalisation des travaux si nécessaires.
Pour un logement inoccupé, la température maximum obligatoire pour l’ensemble des pièces est fixée à 16°C pour une inoccupation entre 24 et 48 heures consécutives et 8°C pour une inoccupation supérieure ou égale à 48 heures consécutives.
 

Qu’est-ce que le confort thermique ?

Le confort thermique est une sensation liée à la chaleur qui est propre à chaque individu.
En plus des éléments liés à la personne, des facteurs environnementaux affectent le confort thermique. On distingue trois températures :
  • La température de l’air ambiant.
  • La température des parois.
  • La température ressentie dite opérative qui se calcule à partir des deux précédentes.

Comment maximiser les températures intérieures ?

La stabilité de ce confort thermique passe par l’optimisation du fonctionnement du chauffage. Il est conseillé de :
  • Surveiller les températures des radiateurs : 19°C le jour et 16°C la nuit.
  • Baisser le chauffage lors des beaux jours et en cas d’absence.
  • Repérer les fuites et intervenir rapidement pour leur réparation.
  • Bloquer les entrées d’air froid : inserts de cheminée et les portes donnant sur des pièces non chauffées comme les sous-sol, cave et cellier.
  • Conserver la chaleur à l’intérieur en fermant les volets pour freiner la déperdition de chaleur par les vitrages.
Les pièces peuvent être chauffées à des températures différentes. Certaines pièces comme les chambres ou les salles de bain n’ont pas besoin d’une température élevée permanente : 17°C contre 19°C conseillés dans les pièces à vivre. Pour maximiser le confort thermique, il est possible de recourir aux horloges de programmation ou au robinet thermostatique sur chaque radiateur.

Vous avez pour habitude de monter la température de vos radiateurs le soir pour passer une nuit bien au chaud ?
 

À quelle température doit-on chauffer la nuit ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, une bonne nuit de sommeil ne va pas de pair avec une chambre surchauffée. Il est conseillé par les professionnels de la santé de régler ses radiateurs à la baisse avant d’aller se coucher.
D’après l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), la température idéale pour une bonne nuit de sommeil se situerait entre 16° et 19°, pas plus ! Température permettant au corps d’atteindre une neutralité thermique pour faciliter votre endormissement. Votre corps n’aura ainsi pas besoin de se réguler et votre cerveau pourra se concentrer sur votre sommeil.
Pensez également à aérer régulièrement votre intérieur et particulièrement votre chambre. Une quinzaine de minutes tous les soirs avant de vous coucher serait l’idéal ! Même si vous êtes un peu frileux(se), votre corps va rapidement se réchauffer sous les couvertures.
 

À quels risques vous exposez-vous en dépassant les 19° ?

Si la chaleur de votre chambre excède les 19°, vous risquez de subir de nombreux micros-réveils qui viendront perturber votre nuit, pour boire notamment parce que votre organisme aura trop chaud. Trop de réveils qui seront à l’origine de votre fatigue durant la journée suivante.
Vous risquez également de tomber malade plus facilement ! Si votre chauffage est trop fort la nuit, vous avez beaucoup plus de chances :
 
  • D’avoir une peau très sèche.
  • D’avoir la gorge asséchée par l’air ambiant, et donc une voix enrouée.
  • De vous réveiller avec des maux de tête.
À noter que vous pouvez tout de même pousser la température entre 18° et 20° pour une chambre de bébé.
 
Si l’arrêt ou la baisse de votre chauffage favorise de meilleures nuits et une meilleure santé, cela permet également d’économiser sur votre facture de chauffage de façon considérable.

En baissant le chauffage, vous pourrez ainsi économiser chaque mois sur la facture, en fonction de l’isolation de votre logement bien sûr.
 

Comment diminuer vos dépenses de chauffage ?

L’ADEME – Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie – stipule que diminuer la température de 1°C permet de réaliser 7 % d’économie sur le budget chauffage et de réduire son impact sur l’environnement.
Pour réduire votre consommation d’énergie vous pouvez passer par l’amélioration du logement avec la réalisation de travaux d’isolation – et la mise en place d’installations performantes.
Votre maison est-elle bien isolée ? Vous pouvez faire son diagnostic ici.
Une solution de chauffage efficace vous permet de réaliser jusqu’à 60% d’économies d’énergie. Avec les nouveaux systèmes de régulation programmables, intelligents ou que vous pouvez piloter à distance, il est facile de gérer sa consommation en fonction de sa présence.

Pour le remplacement de votre système de chauffage, les équipes Cozynergy vous proposent différentes solutions.

Vous pouvez également bénéficier de plusieurs  aides de l’Etat pour le financement de vos installations de chauffage, tel que le « Coup de pouce Chauffage », cumulable avec MaPrimeRénov et l’éco-prêt à taux zéro.

Contactez-nous afin de vérifier votre éligibilité et de nous parler de votre projet !
50%
Pourcentage d’économie d’énergie possible grâce à un équipement de chauffage performant
Je simule mon projet
Je veux être rappelé
Pour votre confort
Vous avez un projet ou des questions ?
Faites vous appeler par nos experts