Énergies renouvelables

Vivre dans une maison passive. Ça change quoi ?

Publié le 24/04/2018
test
test
Cette année, de nombreux français ont choisi de faire construire une maison passive. Un choix qui a un surcoût mais qui leur permet aujourd’hui de ne payer quasiment plus de facture de chauffage ! Une décision également militante, c’est bon pour la planète. Aujourd’hui, on vous explique ce que vivre dans une maison passive change pour les habitants.

En deux mots, comment fonctionne un habitat passif ?

Imaginez un bâtiment parfaitement isolé, comme s’il avait été recouvert d’un manteau qui le protège autant l’hiver que l’été. Il fait bon à l’intérieur, puisque vous l’occupez, y rejetez de la chaleur et lui est capable de conserver cette énergie. Si, en plus, le temps est ensoleillé, c’est encore mieux, et vous n’avez plus besoin de chauffer. Mais il faut éviter que le soleil n’y entre l’été, pour éviter les surchauffes. Le concept du bâtiment passif est que la chaleur dégagée à l’intérieur de la construction (êtres vivants, appareils électriques) et celle apportée par l’extérieur (ensoleillement) suffisent à répondre aux besoins de chauffage. Un bâtiment occupé qui ne perd pas la chaleur interne n’a pas besoin de chauffage pour rester agréable à vivre. Dans un bâtiment traditionnel, le chauffage ne sert qu’à compenser les pertes de chaleur.

Prix d’une maison passive ?

La maison passive, aussi appelée maison très basse consommation, s’appuie sur des caractéristiques techniques ciblées pour augmenter naturellement son potentiel énergétique. La construction de maison passive doit en effet répondre à des normes de construction strictes en plus de la RT 2012. Les besoins en chauffage de ce type de construction écologique ne doivent ainsi pas dépasser plus de 15 kWh par mètre carré et par an et plus de 120 kWh par mètre carré et par an d’énergie primaire. C’est jusqu’à 90 % de chauffage de moins qu’une maison traditionnelle ! La maison passive est agréable toute l’année grâce à une isolation thermique renforcée, à une bonne ventilation et à une captation « passive » des sources d’énergie. Généralement orientée côté sud, la construction de maison passive est conçue selon des formes architecturales simples et rationnelles. Toutefois, certaines maisons passives peuvent afficher une architecture au design futuriste. Le prix d’une maison passive s’élève en moyenne à 1 800 € /m². Un tarif à majorer si un étage est prévu.

La bâtiment passif, ça marche aussi en rénovation ?

Toute construction existante peut se transformer en bâtiment passif. Là où les résultats sont particulièrement spectaculaires, ce sont les immeubles indépendants des années 70. On y applique une couche d’isolant extérieur qui a l’avantage d’isoler en même temps tous les ponts thermiques. On en profite pour installer des fenêtres triple vitrage et une ventilation double-flux. Le gain est de l’ordre du facteur 10 ! Même les rénovations où l’isolation extérieure n’est pas possible, peuvent voire leurs consommations divisées par 4 ! En rénovation, les critères sont les mêmes que pour le neuf (120 kWh/m²/an de consommation d’énergie primaire totale, très grande étanchéité à l’air, maximum de 10 % de jours à 25°), sauf pour le chauffage qui peut atteindre les 25 kWh/m²/an.

Dans le cas d’un rénovation, le bâtiment positif n’est pas mieux ?

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) est souvent vu comme la panacée en matière d’habitat « durable », car il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Le souci est qu’il produit souvent quand ce n’est pas utile et consomme autant que d’autres lorsque il ne produit pas. Générer de l’énergie au prix fort ne doit pas se substituer à une diminution importante de la consommation. Une construction passive, de par sa faible consommation énergétique, est la meilleure base pour un bâtiment positif. Il est en effet bien plus facile et moins coûteux de compenser la faible énergie consommée par une construction passive que celle consommée par un bâti standard. Les dernières évolutions du label Bâtiment Passif, Plus et Premium, récompensent d’ailleurs les constructions qui intègrent des énergies renouvelables.
50%
Pourcentage d’économie d’énergie possible grâce à une isolation efficace de votre maison
Je simule mon projet
Pour votre confort

À lire également

Énergies renouvelables

Les énergies renouvelables s’installent durablement chez les Français

Énergies renouvelables

Réseau de chaleur 100% renouvelable à Toulouse

Énergies renouvelables

Maison passive : comment ça marche ?

Vous avez un projet ou des questions ?
Faites vous appeler par nos experts