Isolation

Comment choisir l’isolant pour vos combles

Publié le 19/11/2019
Isolant pour les combles
Isolant pour les combles
L’isolation de la toiture d’une maison est un élément clé dès lors qu’on évoque le sujet des déperditions thermiques, du confort et des économies d’énergie.
En été, c’est cette zone qui va être la plus exposée au rayonnement solaire et donc à la chaleur : elle est donc la première source de surchauffe. En parallèle, en hiver, c’est par cette zone que la chaleur de votre foyer va principalement s’échapper. Une isolation performante de votre toiture est donc primordiale, avant d’envisager d’autres lots de travaux.

Lorsque vos combles ne sont pas une pièce à vivre, la solution la plus économique et la plus efficace est l’isolation des combles perdus par soufflage. A l’inverse, lorsque vos combles sont aménagés, vous devez réaliser une isolation du toit par l’intérieur, ou isolation des rampants.

Dans le cas de l’isolation des combles par soufflage, qui peut être réalisée par votre toit ou par une trappe d’accès à vos combles, différents critères sont à prendre en compte dans le choix de votre solution.
 

Résistance thermique de l’isolant

Lorsque vous choisissez votre isolant, il est très important de vérifier tout d’abord sa résistance thermique (R) dépendant directement des caractéristiques intrinsèques du matériau et de l’épaisseur appliquée. Le R mesure tout simplement la capacité du matériau à résister à un flux de chaleur.
Concrètement, la résistance thermique mesure la capacité de l’isolant à limiter les flux de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur de votre maison.

A noter que pour l’obtention de certaines aides ou subventions pour vos travaux d’isolation, vous devez respecter un R minimum (7 m²K/W pour l’isolation des combles perdus), garantissant ainsi une bonne performance énergétique.
 

Déphasage thermique de l’isolant

Il est aussi primordial de vérifier le temps de déphasage de l’isolant, c’est à dire la capacité du matériau à décaler dans le temps les variations de température.
Concrètement, le déphasage thermique va permettre, en été, d’empêcher la pénétration de l’énergie issue du rayonnement solaire au sein du foyer en pleine journée. Chaque isolant a une capacité plus ou moins importante à « emmagasiner » de la chaleur : plus cette capacité est grande, plus le déphasage sera important.
Dans les régions où les températures sont élevées en été, il convient donc de préférer un isolant avec un temps de déphasage important.

Lorsque le déphasage atteint plus de 10 heures, le matériau sera alors en mesure de se "remplir" de chaleur en journée pour se "vider" la nuit vers l’extérieur où il fait plus frais et non pas vers l’intérieur.
 

Matériau de l’isolant

Enfin, il existe différents matériaux qu’on peut classer en 2 catégories :
 
  • Isolant en laine minérale : laine de verre ou laine de roche
  • Isolant en laine végétale
La laine de verre, qui est fabriquée à partir de sable et de verre recyclé, est le matériau le plus abordable et le plus utilisé. Mais son temps de déphasage est limité : environ 4-5h pour une épaisseur appliquée de 20 cm.

La laine de roche, qui est fabriquée à partir de roche volcanique (basalte), est un matériau intermédiaire, à la fois en termes de performances - thermiques et acoustiques - et donc logiquement en termes de coût. Le temps de déphasage d’une laine de roche est de l’ordre de 6-7h pour une épaisseur de 20 cm, ce qui permet de tenir plus facilement sur une journée d’été par exemple, en comparaison avec la laine de verre.

Enfin, différents matériaux composent la dernière catégorie des isolants végétaux : ouate de cellulose et fibre de bois principalement. Cette isolation a comme premier avantage d’utiliser des matériaux naturels et donc écologiques. Le second avantage de ce matériau réside dans son temps de déphasage très important : 8-10h pour une épaisseur de 20 cm.

A résistance thermique égale et dans une même maison, la chaleur issue du rayonnement solaire mettra donc en moyenne deux fois plus de temps à pénétrer dans le foyer avec une isolation des combles en laine végétale, en comparaison avec une isolation en laine de verre.
50%
Pourcentage d’économie d’énergie possible grâce à une isolation efficace de votre maison
Je simule mon projet
Je veux être rappelé
Pour votre confort

À lire également

Vous avez un projet ou des questions ?
Faites vous appeler par nos experts